jeudi 8 février 2018

R.R.étrospective


Auteur : G. R. R. Martin
Éditions Pygmalion
1536 pages – 32,00 €

« George R. R. Martin se soucie de tous [ses personnages] - même les figurants, même les scélérats. C'est l'amour qu'il leur porte qui fait que vous les aimez à votre tour. [...] Quel que soit le genre qu'il pratique, on le lit... et on le relit volontiers. » Gardner Dozois

Bien avant le succès du Trône de Fer, George R.R. Martin était déjà un géant de la littérature de l'imaginaire. Cet ouvrage offre un aperçu de son œuvre, de ses premiers écrits aux nouvelles récompensées par les prix les plus prestigieux... tous quasiment systématiquement sur les listes des meilleures ventes mondiales.

Introduits par Gardner Dozois, voici une sélection de trente-deux nouvelles, deux scénarios inédits pour des séries TV - dont un pour La Quatrième Dimension -, ainsi que les commentaires de George R.R. Martin lui-même qui éclaireront les lecteurs sur son travail.


Qu'il s'agisse du royaume de Westeros, de loup-garou, de sorcier ou encore de voyage intergalactique, ce livre - illustré par Michael Wm. Kaluta - montre l'étendue du talent d'un des conteurs les plus fabuleux de notre temps. Le cadeau idéal pour les fans conquis et ceux qui ne le seraient pas encore. Winter is coming. Quoi de mieux que l'un des écrivains les plus créatifs de notre époque pour passer l'hiver au chaud ?


Mon avis :

R.R.étrospective (j’avoue ne pas savoir comment le prononcer, même si je trouve le nom très drôle et assez bien trouvé) est un énorme recueil de nouvelles et de scénarios de l’auteur prolifique et mondialement connu : George R. R. Martin. Grande fan du Trône de Fer bien avant d’apprécier la série Game of Thrones, je suis depuis longtemps admirative du travail de construction monstrueux fourni par l’auteur qui a créé la saga. Mais malgré un amour fou pour sa série la plus connue, je n’avais jusqu’à présent que très rarement lu d’autres écrits de GRRM. C’est donc avec beaucoup de hâte que j’attendais la sortie de ce recueil avant de m’étrangler en le recevant : plus de 1500 pages et pesant bien 1,5 kg ! À raison de quelques pages par jour, il m’a accompagnée sur de nombreux mois, m’attendant sagement sur ma table de nuit. J’ai mis un temps fou à lire cet énorme pavé, mais devinez quoi ? Ça valait le coup.

R.R.étrospective est très bien construit, d’une façon à la fois chronologique et thématique. Après une élogieuse préface de Gardner Dozois, nous enchainons sur un récit autobiographique de l’enfance et l’adolescence du jeune George, déjà friand des histoires, qui aimait autant les lire que les écrire. On découvre alors un homme humble qui a commencé de nulle part, mû par sa passion pour les comics et les histoires effrayantes. Quelques nouvelles sont citées çà et là, alors que George raconte leur naissance jusqu’à leur publication (ou pas) et, quelques pages plus loin, nous pouvons les lire à notre tour. C’est tellement satisfaisant ! Nous avons une nouvelle remise dans son contexte et son époque, nous connaissons l’état d’esprit de l’auteur à son sujet, s’il en est satisfait ou non… C’est une très belle construction de recueil qui permet tout à la fois de découvrir l’homme derrière les écrits mais aussi les écrits comme il les a voulus.

32 nouvelles et deux scénarios télévisés sont ainsi répartis en neuf « chapitres », neuf moments de la vie de l’auteur et/ou genres littéraires. Certaines nouvelles ont déjà été publiées, mais les deux scénarios sont inédits. Encore une fois, il est si plaisant de découvrir ce que l’auteur a à dire sur ces derniers, dans le chapitre 7 « Hollywood et son chant des sirènes ». Grande consommatrice de séries télévisées, j’ai adoré apprendre plein de petites choses à la lecture de ce chapitre (comme le pourquoi de la durée des épisodes, par exemple) en plus du processus créatif de George. C’est à cette époque, au début des années 90, que l’idée du Trône de Fer germe dans l’esprit de l’auteur. Mais pressé de travailler ses scénarios, il met son manuscrit de côté. Il révèle ainsi que si Doorways, la série sur laquelle il travaillait, n’avait pas été refusée… peut-être que Le Trône de Fer n’aurait pas vu le jour. Quand on pense que, quelques années plus tard, son travail de scénariste lui a permis de travailler sur l’adaptation télévisée de Game of Thrones et de nous offrir quelques épisodes merveilleusement scénarisés !

Mais même si j’ai été intéressée par les scénarios de l’auteur, ce sont bien ses nouvelles que j’avais le plus hâte de découvrir. Je n’en connaissais que très peu et ai donc dévoré toutes les autres avec application, appréciant toujours l’imagination foisonnante de l’auteur. Il est très intéressant de découvrir ces nouvelles d’une façon un peu évolutive, surtout que ses premières sont à mon sens les moins bonnes. Alternant l’horrifique, la fantasy et la science-fiction principalement, elles prouvent la polyvalence de GRRM et sa capacité à toujours créer, quelque soit le genre, des personnages nuancés et très crédibles. Certaines vous toucheront, comme Une chanson pour Lya, d’autres vous mettront mal à l’aise, comme L’homme en forme de poire. Et certaines feront écho au Trône de Fer, mais la plupart présenteront un univers tout à fait unique et nouveau. Vous en attendrez certaines au tournant, après que l’auteur lui-même ait dit qu’elles faisaient partie de ses préférées.

Encore une fois, le recueil est juste très bien construit et comblera les fans de l’auteur ayant envie de découvrir à la fois d’autres de ses écrits et son processus créatif, en plus de sa vie d’artiste. Quand on découvre l’étendue de son œuvre et à quel point il a été prolifique et polyvalent tout au long de sa vie, de sa plus tendre enfance à maintenant, on ne peut qu’être admiratif ! N’hésitez pas à donner une chance à ce recueil qui devrait vous occuper un long moment, et peut-être rendre l’attente de la suite du Trône de Fer moins longue.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire