dimanche 15 octobre 2017

Agence Mysterium : Le fantôme de Saint-Malo

Auteur : Loïc Le Borgne
Éditions Scrineo
240 pages – 14,90€
 
Un problème avec un vieil oncle revenu d’outre-tombe ? Des tables qui tournent toutes seules ou des voleurs qui traversent les murs ? Pas d’inquiétude, l’Agence Mysterium est là pour vous !
C’est Kim Kraken, une jeune collégienne à l’affût de tout événement bizarroïde, qui est à l’origine de cette entreprise chasse-mystères. Accompagnée de ses deux acolytes, Salma et Tristan, elle passe son temps libre à traquer les supercheries et autres événements inexpliqués. Toujours perspicaces et pleins de ressources, ils n’auront de cesse de trouver une explication logique à vos plus grandes peurs et à toutes les créatures fabuleuses qui vous entourent !
Alors, quand la petite Églantine terrorisée par un fantôme-pirate leur demande de l’aide, ils n’hésitent pas et embarquent immédiatement pour Saint-Malo. Car, grâce à leur Plasmachine, ils peuvent se téléporter n’importe où !
Gare aux corsaires fantomatiques et aux voiliers spectraux, l’Agence Mysterium est sur le pont !

Mon avis :

Je dois bien l’avouer, au premier abord c’est le superbe travail de Coliandre sur la couverture qui m’a fait m’intéresser à l’Agence Mysterium. Mais je ne regrette pas d’avoir laissé ma superficialité me guider vu le très bon moment que j’ai passé alors que je retombais en enfance auprès de Kim et de ses acolytes. J’ai vraiment apprécié me mettre dans la peau de ces jeunes enquêteurs en herbe qui s’intéressent aux phénomènes paranormaux, comme l’auraient fait les membres du Club des Cinq. Bon, là c’est le Club des Trois avec toute la technologie du XXIème siècle… et plus encore ! Car Kim possède une Plasmachine venue du futur qui lui permet de se téléporter où elle le souhaite, avec Salma et Tristan, pour enquêter partout en France. Cela tombe bien, vu que leur première mission a pour décor la jolie ville de Saint-Malo. Je dis « jolie », parce que c’est ce que j’en retiens de ma lecture, et j’avoue que je ne serais pas contre aller faire un petit tour par là-bas… Mais je m’égare.

L’histoire est donc celle de Kim, Tristan et Salma, les trois membres de l’Agence Mysterium, entreprise fondée et gérée par ces trois adolescents de douze ans aussi attachants que débrouillards. Lorsqu’ils sont contactés par la jeune Églantine, dix ans, terrifiée par un fantôme de pirate voleur d’objets précieux, ils n’hésitent pas longtemps avant d’aller la retrouver à Saint-Malo. Kim, fondatrice de l’agence, garde les pieds sur terre en toute circonstances : même si ça a l’air paranormal, cela peut forcément être expliqué scientifiquement. Tristan, scout et passionné de nouvelles technologies, et Salma, amoureuse des arts martiaux, ne sont pas convaincus autant qu’elle de ne pas avoir affaire à un vrai fantôme… surtout lorsque Églantine leur affirme l’avoir vu passer au travers des murs du magasin de son père !

Ce premier tome (car j’imagine qu’il y en aura d’autres ?) de l’Agence Mysterium est une réussite. On est très vite emportés par l’intrigue et on ne peut que se poser les mêmes questions que les jeunes personnages, ce qui rend le roman très difficile à poser. Le décor est extrêmement bien choisi et on sent clairement l’attachement de l’auteur pour Saint-Malo, vu le plaisir qu’il prend à décrire les lieux, donnant envie aux lecteurs de s’y aventurer à leur tour. Les personnages sont bien dépeints et même si Tristan et Salma sont un peu en retrait dans ce premier tome, on ne peut que les trouver attachants et crédibles. Ils ont douze ans, sont facilement effrayés ou désemparés mais cela ne les empêche pas de se montrer courageux, solidaires et de faire preuve d’intelligence. C’est un trio qui trouvera facilement son public et qu’on ne peut qu’avoir hâte de retrouver. L’intrigue, quant à elle, est des plus passionnantes tant elle laisse longtemps planer le doute sur l’identité du fameux pirate voleur : est-ce vraiment un fantôme ? Ou y a-t-il une explication rationnelle ?

J’aurais probablement adoré découvrir ce roman à l’âge des héros, et je ne peux qu’encourager les parents à le mettre entre toutes les jeunes mains. S’il en faut plus pour vous convaincre, les jeunes gens seront amenés à en découvrir davantage sur l’Histoire de Saint-Malo, des pirates et des corsaires, donnant un petit côté éducatif et ludique au roman. Et sinon, Loïc Le Borgne qui écrit sur des pirates... Il n'y a que moi, pour l'imaginer avec un cache-œil ? Oui ? Bon.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire