dimanche 17 mai 2015

Challenge ImagiPàL - J-10 !

Et oui, les Imaginales approchent à une vitesse MONSTRUEUSE et mon challenge ImagiPàL lui... n'avance pas du tout. Je pense donc que je vais m'enfermer durant les dix jours qui viennent afin de lire le plus possible, même s'il est physiquement impossible que j'arrive au bout de la fameuse ImagiPàL que je me suis constituée.

Depuis que je me suis lancée, j'ai lu :

- Le troisième tome des Outrepasseurs de Cindy Van Wilder
- Haut-Royaume de Pierre Pevel
- Métamorphoses de Samantha Bailly
- Le Premier de Nadia Coste
- Havrefer, tome 1 : Le Hérault de la Tempête de Richard Ford

Je suis en train de lire :

- Gagner la guerre, de Jean Philippe Jaworski
- Le Puits des Mémoires de Gabriel Katz
- Martyrs 2 de Olivier Peru
- Un éclat de givre de Estelle Faye 

J'aimerais aussi lire :

- Fool's Assassin de Robin Hobb
- Anno Dracula de Kim Newman
- Janua Vera de Jean Philippe Jaworski
- Manesh de Stephan Platteau
- Le Geste du Sixième Royaume de Adrien Tomas    
- Haut Royaume, tome 2 : Le chevalier de Pierre Pevel
(et le second tome du Bâtard de Kosigan s'il arrive à temps !) 

Vous comprenez pourquoi je pense que mes espoirs sont vains...
 
Sinon, j'ai une petite wish list spéciale Imaginales et si je gagne au loto d'ici là, je devrais craquer pour ces petites merveilles :


SOUTENEZ-MOI LES GARS !
Love

vendredi 8 mai 2015

Prince Captif, tome 1 : L'esclave


Auteur : C.S. Pacat
Milady
315 pages - 16€


Sortie le 29 mai 2015 


Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s'empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d'un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s'allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l'homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr...

dimanche 3 mai 2015

L'Héritage des Rois-Passeurs


Auteur : Manon Fargetton
Illustration de Marc Simonetti !
Bragelonne
312 pages
20€

Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu'on le connaît, sont les deux reflets déformés d'une même réalité.
Enora est unique : elle peut traverser d'un monde à l'autre. Lorsque sa famille est décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l'atteindre. Au royaume d'Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d'exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s'emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d'Ombre. Et elle n'est pas la bienvenue.
Deux mondes imbriqués. Deux femmes fortes éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d'Ombre.







Mon avis :


Ouahou... juste ouahou ! Bon, il faut tout de même que je vous avoue quelque chose : j'ai craqué sur l'Héritage des Rois-Passeurs essentiellement pour sa superbe couverture, bien sûr. Marc Simonetti, tout ça, tout ça. Je ne suis pas quelqu'un qui lit les quatrièmes de couv', j'ai plutôt tendance à me fier à la maison d'édition, aux chroniques et aux illustrations (qui a dit superficielle, dans le fond?). Eh bien je ne le regrette pas, mais alors paaaas du tout ! Le contenu est à l'image du contenant : beau, bien sûr, mais aussi magique. Et le moment qu'il illustre... pfiou, c'est par-fait ! Et surtout, j'ai adoré ce roman, j'ai juste passé un excellent moment, bien que très court, tant je l'ai dévoré. Je souhaite donc remercier une nouvelle fois Dup et Phooka, qui sont juste les meilleures, Bragelonne encore une fois et bien sûr Manon Fargetton pour ce super partenariat !

C'est le premier roman de Manon Fargetton que je lis, mais sûrement pas le dernier. Si j'ai adoré l'histoire et les personnages, c'est surtout le style de Manon qui m'a conquise dès les premières lignes. Je ne saurais pas vous l'expliquer clairement, mais elle a vraiment une plume particulière, une espèce d'écriture très moderne mais qui ne dénature pas du tout le genre... C'est vraiment ce qui m'a convaincu, ce qui me donne envie de lire d'autres romans de l'auteur. Et très bientôt, même ! Mais je n'ai pas grand chose à reprocher au roman, en fait. J'ai adoré l'histoire, vraiment passionnante, et j'ai eu du mal à reposer le roman. J'ai aussi beaucoup aimé tous les personnages. Tous bien dépeints, plein de défauts, tous très crédibles et très attachants, même dans leurs côtés les plus négatifs.

L'Héritage des Rois-Passeurs, c'est l'histoire de deux mondes. Le notre, enfin, le monde tel que nous le connaissons : Rive, et son miroir, Ombre. Les deux mondes sont étrangement semblables, tout en étant totalement différents. En Ombre, vous pouvez rencontrer mages et dragons au détour d'un chemin, par exemple. Mais malgré tout, Rive et Ombre restent liés, principalement par leurs habitants. Mais ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus, ni sur ça, ni sur les Noirs Portraits... Et pourtant, qu'est ce que j'ai envie d'en parler, tant j'ai aimé ce côté de l'intrigue !

Et donc qu'en est-il de l'histoire ? On suit principalement Enora, jeune fille de notre monde qui, suite à une tragédie, découvre qu'elle peut se réfugier en Ombre. Elle a le pouvoir de passer d'un monde à l'autre et cela n'a pas l'air d'être un don très apprécié, d'un côté comme de l'autre. Heureusement pour elle, elle aura de très bons alliés et protecteurs, que je vous laisse découvrir. Parallèlement, nous découvrons aussi la fougueuse Ravenn, personnage que j'ai A-DO-RÉ. La jeune femme vient récupérer le trône qui est le sien, même si elle n'est pas la bienvenue. Et Ravenn est un de ces personnages que vous êtes obligé d'aimer, tant ils donnent de bons gros coups de pied dans la fourmilière. Bien évidemment, le destin des deux femmes est lié. Même si elles ne sont pas du tout animées par la même soif, l'une de vengeance, l'autre de pouvoir, elles devront s'unir pour récupérer ce qui leur appartient de droit. 

Quelle lecture agréable, vraiment. Je ne m'attendais pas à être emportée avec tant de violence, et maintenant j'avoue regretter d'avoir lu le roman si vite, tant l'ambiance qui est la sienne me manque. Mais en même temps, il m'était juste impossible de prendre mon temps, vu le page-turner que j'avais entre les mains. J'ai aimé le fait que, même sans se démarquer totalement de ce que l'on a l'habitude de voir en fantasy, Manon avait su nous offrir un peu d'originalité, une intrigue plus qu'intéressante et des personnages loin de tout cliché. Ce roman est un concentré d'émotions, il vous fera passer du rire aux larmes, il vous retournera comme une crêpe, il vous coupera le souffle. Il vous plaira, croyez-moi. Oserai-je aller jusqu'au coup de cœur ? J'ai l'impression que je les distribue sans compter, en ce moment. Je suis soit très bon public, soit une lectrice très chanceuse. Quoi qu'il en soit, j'ai adoré l'Héritage des Rois-Passeurs, et je vous le recommande.


La fin du roman est définitive, elle prouve au lecteur plein d'espoir que non, il n'y aura pas de suite. En revanche, Manon est en train d'écrire un roman prenant place en Ombre, où l'on retrouvera certains personnages de l'Héritage des Rois-Passeurs. Et il est inutile de dire que je meurs d'impatience ! Foncez, n'hésitez pas. Si vous avez déjà lu (et donc forcément aimé) le roman, le Mois de Manon continue sur Book en Stock jusqu'au 8 mai, allez donc y jeter un œil !



(avec qui j'ai essayé de faire une LC, mais ce fut la plus courte de tous les temps tant nous l'avons fini vite l'une comme l'autre)