mercredi 25 mars 2015

Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des Neiges


Auteur : Cindy Van Wilder
Gulf Stream Editeur
363 pages
18€

« Une main squelettique émergea de la manche de la Messagère et s’empara avec avidité de la perle.
— Tu n’ignores pas les conséquences de ton geste, souffla-t-elle. Me la confier équivaut à renoncer au don d’Éternité.
— Je viens de condamner Féérie tout entière, murmura Snezhkaïa. Désormais, ils seront soumis à la même loi que les mortels : tu détiendras le droit de prendre leurs corps et d’emporter leurs âmes.
— Et que ferai-je de leur magie ? Tu sais que je ne peux l’absorber.
— Alors, fais-la disparaître ! cria la fée.»

Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire… 







Mon avis :

Autant le dire : ce second tome me faisait peur. J'ai adoré le premier, et ce principalement à cause de l'histoire des ancêtres de Peter. Au Moyen-Age, avec un ennemi comme le Chasseur, avec une intrigue entre fantasy et conte de fées... j'étais chez moi, conquise. Alors, me doutant que ce second tome reprendrait là où les derniers événements du premier nous avaient laissé, je craignais de ne pas être aussi passionnée. Et oui, j'avais peur de me retrouver dans monde moderne ! Eh bieeeeeeen, autant vous dire que j'ai été tout autant emportée par ma lecture, et ce au point de ne pas dormir une nouvelle fois, juste après avoir passé la nuit précédente sur Les Héritiers.

La Reine des Neiges commence un an après Les Héritiers. Peter et ses compatriotes s’entraînent sans relâche pour être à la hauteur de la tâche qui leur est confiée... mais Peter n'est pas heureux, il déteste la nature de son travail, déteste le fait de faire partie des Outrepasseurs, de ne même pas avoir le choix de sa compagne... Mais par dessus tout, il déteste Noble, leur tyran de chef. Alors Peter prépare un plan, en secret. Et ce plan m'a enthousiasmée.

Oh, je ne l'ai pas précisé mais oui, le coup de cœur est confirmé. L'intrigue de Cindy Van Wilder est si bien ficelée, si passionnante, que chaque page me faisait m'exclamer, me coupait le souffle ou me mettait les larmes aux yeux. Ce roman est tout simplement impossible à lâcher ! Je n'ai pas du tout été déçue, j'ai dévoré ce tome encore plus vite que je n'avais dévoré le premier. J'ai une fois de plus été ravie du chemin que l'auteur avait choisi de suivre et je l'y ai suivie avec plaisir, savourant chaque détail de son intrigue avec délectation.

Parce que, tout de même, reprendre un an après le premier, après nous avoir offert un prologue de 300 pages, c'est fort! Et reprendre de cette façon là... Je tire mon chapeau à Cindy Van Wilder. Avec ce tome, l'on en apprend d'avantage sur les Outrepasseurs modernes, sur leur travail et sur les fruits de celui-ci. Sur tout ce qui dérange Peter, en fait. Car comme je vous l'ai précisé plus tôt, notre jeune héros n'est pas à sa place, mais alors pas du tout. Car il a des principes, le jeune homme, une belle façon de penser et de voir le monde. Alors forcément, les agissements des soi-disant « gentils » l'embêtent, et pas qu'un peu. Et il est toujours intéressant de voir quelqu'un défendre ses principes, surtout quand il part perdant...

Vous l'aurez compris, il serait difficile d'en dire plus sans vous en révéler trop sur les deux premiers tomes, mais j'espère que cela suffira à vous donner envie de vous intéresser à ce petit ovni de la littérature jeunesse qui m'aura tant plu. D'ailleurs, je crois ne pas me tromper en précisant que c'est une saga adressée à la jeunesse, mais sachez qu'elle aborde tout de même des sujets sensibles, et ce dans les deux tomes.

Enfin, je ne pouvais pas passer à côté de la couverture, une fois de plus, qui surpasse encore la beauté de celle du premier tome. Les couleurs, le relief, les détails... Clairement, même si j'avais détesté le roman, j'aurais tout de même était consolée par la beauté de l'objet, c'est dire ! Mais la question ne se pose pas ici, la couverture n'est qu'un merveilleux écho au roman que j'ai tant apprécié.

Voilà, pour faire simple, j'ai encore eu un coup de cœur. Je ne saurais vous dire lequel des deux tomes j'ai préféré, tellement j'ai peu attendu entre les deux... et j'espère n'avoir pas trop à attendre non plus avant de dévorer le troisième et dernier tome. Parce que cette fois aussi, la fin brutale est à couper le souffle et donne plus qu'envie de savoir la suite ! Foncez !


lundi 23 mars 2015

Les Outrepasseurs, tome 1 : Les Héritiers


Auteur : Cindy Van Wilder
Gulf Stream Editeur
350 pages
18€

« - Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s'arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux.»

Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat et découvre que l'attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d'un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d'une société secrète, les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie... 








Mon avis :

Je ne sais pas à quoi je m'attendais, en commençant les Outrepasseurs, mais certainement pas à une nuit blanche. Ça faisait bien longtemps qu'un livre ne m'avait volé mon sommeil et je dois vous avouer que cette saga ne m'a pas empêchée de dormir seulement une nuit, mais bien deux. D'affilée, même, car j'ai, au moment où j'écris ces lignes, déjà terminé le second tome.

Pour tout vous dire, je n'ai pas été tout de suite emportée. Les premières pages m'ont fait peur, j'ai cru à une énième histoire jeunesse pleine de clichés... avant de me prendre une grosse, grosse claque. Ce qui est sûr, c'est qu'au contraire, le premier tome des Outrepasseurs fait tout sauf dans le cliché. Je crois n'avoir jamais vu une telle structure et une telle façon de présenter une histoire.

L'histoire donc, qui commence en nous présentant Peter, un adolescent normal qui ne rêve que de devenir une star du football. Assez rapidement, il est victime d'un attentat dont il sera sauvé in extremis par sa mère, qu'il croyait être une inoffensive professionnelle des cosmétiques et qui se révèle en fait être une guerrière métamorphe. C'est le moment pour Peter de découvrir la vérité sur sa vie, son héritage. Et pour cela, il doit suivre le patron de sa mère, un homme froid et effrayant qui lui est tout de suite antipathique.

Et à partir d'ici... Nous oublions presque Peter. Ce premier tome n'est en fait qu'un gigantesque prologue nous présentant le passé des ancêtres de du jeune homme, au Moyen-Age. Si j'ai d'abord été déstabilisée en voyant que le récit du passé s'éternisait, j'ai rapidement été plus que ravie de cette innovation. Clairement, comme Peter, nous voulons des réponses, et nous allons être servis par plus de 300 pages de souvenirs poignants, angoissants et effrayants.

Et quelle intrigue ! J'ai adoré cette plongée (c'est le cas de le dire, huhu) dans le passé, j'ai adoré toutes les petites allusions aux contes de fées et aux légendes, toutes mythologies confondues. Tout, chaque allusion, chaque référence, chaque petite note de bas de bas de page montrait à quel point l'auteur avait d'excellentes idées mais aussi de quelle façon elles étaient remarquablement bien exécutées. J'ai adoré cette histoire dans l'histoire, j'ai été impressionnée par les risques pris par l'auteur et par l'originalité de son intrigue. J'ai eu un gros coup de cœur pour ce premier tome et j'ai, maintenant que j'ai fini le second, terriblement hâte de me plonger dans le dernier.

D'ailleurs, je crois que c'est clair mais je préfère le préciser : ayez le second tome sous la main lorsque vous commencerez celui-ci. La fin est quelque peu brusque, le retour au présent difficile et l'envie de savoir où tout cela va nous mener insoutenable... En tout cas, pour moi, ça l'a été. Je n'ai pas pu m'empêcher de me jeter violemment dessus, sans même prendre le temps de regarder la magnifique couverture.

Et dois-je aussi dire un mot sur l'objet livre lui-même ? Si vous ne l'avez pas vu, précipitez vous sur la bête, elle vaut le détour ! C'est ce qui m'a conquis au premier abord et je dois vous dire que si l'écrin est beau, ce n'est pas un leurre : il cache bien un très beau bijou. C'est donc un sans-faute pour les Outrepasseurs, si ce n'est le début qui m'a quelque peu effrayée. Si je le souligne, c'est simplement pour vous encourager à continuer votre lecture, si vous êtes dans le même cas que moi, car la suite vaut clairement le détour ! N'hésitez plus !


dimanche 15 mars 2015

Widdershins, tome 2 : Le pacte du mensonge

Auteur : Ari Marmell
Lumen
405 pages
15€

Widdershins est devenue une légende parmi les siens. La voleuse intrépide aux capacités physiques qui frôlent le miracle est la tête brûlée de la guilde, la plus audacieuse de tous. Mais beaucoup la blâment pour les étranges événements qui ont secoué la cité et une ombre descend, toujours plus menaçante, sur Davillon : le nouvel évêque de la ville manigance, un mystérieux aristocrate semble suivre Widdershins partout où elle va, et une créature à glacer le sang hante les rues la nuit...

Toujours accompagnée d'Olgun, le dieu mineur qui met tout son pouvoir à son service, la jeune aristocrate devenue voleuse va devoir affronter le danger imminent qui menace les siens, tout en tentant d'échapper à la Garde de Davillon, où elle a pourtant quelques alliés inattendus.

Widdershins est de retour... Sous la plume aiguisée d'Ari Marmell, retrouvez les aventures de la plus téméraire des voleuses ! 




Mon avis :

Quel second tome ! J'avais certes apprécié le premier, tout en lui reprochant quelques petits détails sur lesquels nous reviendrons plus tard, mais je ne m'attendais pas à tant aimer le deuxième ! Il est passionnant, émouvant, angoissant, il tient le lecteur en haleine et donne clairement envie de connaître la suite des aventures de Widdershins. Je suis donc plus que ravie que les éditions Lumen et le forum Au cœur de l'Imaginarium m'aient de nouveau fait confiance et je les remercie une fois encore ! (beaucoup, beaucoup!)

Le gros point positif de ce second tome, c'est qu'il ne contient pas tout ce qui m'avait déplu dans le précédent. À savoir, les flashbacks intempestifs (bien qu'utiles à l'intrigue) tous les deux chapitres qui cassaient complètement le rythme et qui avaient considérablement ralenti mon rythme de lecture. Car en effet, dans ce deuxième tome, on sait déjà tout ce que l'on doit savoir du passé de Widdeshins, nous sommes donc focalisés sur le présent et sur ce qui arrive à notre héroïne au jour le jour. Et ce n'est forcément pas de tout repos, quand on est aussi doué que Widdeshins pour se mettre dans des situations plus dangereuses les unes que les autres...

L'histoire reprend quelques mois après la fin du tome précédent, Widdershins doit réapprendre à vivre après les événements tragiques survenus un peu plus tôt, tout en ayant de nouvelles responsabilités qu'elle a bien du mal à assumer. Elle est fragilisée et plus émotive, mais elle reste forte et pleine de ressources, elle ne se laisse donc pas abattre et est prête à relever les nombreux défis qui croiseront sa route au cours du roman. Et cette fois-ci, Widdershins va devoir jongler entre une menace mystique qui pèse sur la ville, les soupçons de l’Église, une vendetta mystérieuse, la gérance d'un établissement, son « travail » habituel et... ses sentiments. Ce roman est trèèèès riche, plein de péripéties et vraiment captivant.

Aussi, Widdershins elle-même est toujours un personnage agréable à suivre. Elle est débrouillarde, courageuse, pleine d'humour et d'un tempérament très taquin, tout en étant attentionnée, juste et honnête (pour une voleuse !) Elle est aussi très humaine, pas infaillible et ce malgré l'aide qu'elle reçoit toujours de son petit dieu personnel, Olgun. Olgun qui est toujours très attachant, malgré son rôle très particulier et le fait qu"il soit tout de même presque absent, de par son silence, mais la relation qui le lie à Widdershins est des plus intéressante et j'aime beaucoup le duo qu'ils forment. C'est leur association qui porte le roman à elle toute seule, même si sans l'aide du dieu, Widdershins resterait un excellent personnage principal auquel il est facile de s'attacher.

Ce tome voit aussi s'épanouir certains personnages secondaires, ce qui permet à l'histoire de s'étoffer et de gagner en crédibilité. Ils gravitent tous autour de l’héroïne et chacun d'eux est très bien dépeint, crédible et apporte un plus à l'histoire. Ils permettront de révéler Widdershins et de la rendre plus intéressante encore. J'ai aussi beaucoup aimé le travail de l'auteur en ce qui concerne les « méchants » . Il y en a un très cruel, tout à fait horrible, une sorte de démon sur lequel je n'en dirai pas plus, qui est extrêmement bien croqué et qui aurait difficilement pu être plus effrayant. Mais il y a aussi les méchants humains, qui le sont parce qu'ils sont lâches ou orgueilleux, tout simplement.

Je tiens d'ailleurs à préciser que Widdeshins est un roman adressé à un lectorat jeune, mais tout de même assez mature pour pouvoir appréhender les intrigues politiques et religieuses d'un coté et les scènes sanglantes de l'autre. Car ce tome voit entrer en scène un personnage digne du plus malsain des croquemitaines et certaines scènes sont vraiment explicites. Il est toujours difficile de conseiller un roman en fonction de l'age des lecteurs, sachant que le degrés de maturité varie d'une personne à l'autre, mais je pense vraiment que Widdershins, et en particulier ce deuxième tome, s'adresse à un lectorat adolescent, et adolescent conscient de ce qu'il va trouver dans ce livre.

Je conseille donc aux gens qui, comme moi, n'avaient pas été plus enthousiasmé que ça par le premier tome de laisser une seconde chance au deuxième. Il est bien meilleur et ce à tous les niveaux, il m'a permis de passer un excellent moment et m'a donné très envie de lire la suite, surtout avec la fin de celui-ci.... Fin qui m'a tout de même un peu secouée, je dois l'avouer ! Encore merci au forum au cœur de l'Imaginarium et aux éditions Lumen pour leur confiance, je suis ravie !




lundi 9 mars 2015

CONCOURS ANNIVERSAIRE !

Et bienvenue dans le temple du kitch !
Le 14 mars, allisonline aura un an... Déjà. Oui. Je ne sais pas pour vous, mais moi, j'ai l'impression que cela ne fait que quelques mois que le blog existe ! Cette année est passée à une vitesse folle, et j'ai adoré chaque moment passé à m'occuper de faire vivre mon petit blog. J'ai adoré chaque échange, chaque commentaire que vous avez posté. Je tiens à remercier chacun de vous, qui m'avez soutenue, encouragée, supportée. Vous m'aidez beaucoup à me surpasser, vous me motivez et surtout, vous me donnez envie de continuer. J'espère que cette année n'est que la première de nombreuses à venir et j'espère aussi vous donner envie de rester pour le voir ! 

 Je ne vais pas faire un article trop long, surtout si peu de temps après l'article bilan de l'année 2014, alors je dirai juste quelques mots : je me trouve très chanceuse d'avoir pu obtenir quelques partenariats si tôt dans ma "carrière", d'avoir pu sympathiser avec des auteurs et des illustrateurs aussi gentils que talentueux et de m'être fait d'excellentes amies qui me font sourire et rire tous les jours. Alors merci

Allez, rangeons les mouchoirs et passons aux choses sérieuses ! Fun fact : l'anniversaire du blog coïncide presque avec la sortie poche de Rose Morte chez Milady, à deux petits jours près. Alors, j'ai eu envie de vous offrir La Floraison pour l'occasion ! Je vous invite donc à lire la suite pour découvrir...


...LE CONCOUUUUUUUUUUUUURS !

Les lots :

* Rose Morte, tome 1 : La Floraison de Céline Landressie (dé-di-ca-cé !)
* Deux badges représentant Artus et Rose
* Une carte à l’effigie d'Artus réalisée par Magali Villeneuve


Règlement :

* Veuillez respecter toutes les conditions du règlement, 
* Le concours est ouvert du 9 au 23 mars,
* Le tirage au sort sera effectué avec le logiciel The Hat,
* Le concours est ouvert à la France seulement (désolée... Mais précisez-moi les tarifs postaux vers chez vous si vous pensez qu'ils sont les mêmes que pour la France)
* Vous devez aimer les pages facebook allisonline et Rose Morte,
* Pour participer, envoyez un mail à l'adresse allisonline@outlook.fr avec comme objet concours 1 an, et indiquez y :
- votre prénom et votre nom
- votre pseudo (pour l'annonce des gagnants)
- votre adresse postale
- le nom avec lequel vous aimez les pages facebook allisonline et Rose Morte
- le lien de partage du concours en mode public (non obligatoire, mais vous offre une chance supplémentaire !)
* Soyez un minimum poli, s'il vous plait ;)
* Les mails seront tous supprimés une fois le tirage au sort réalisé,

Bonne chance !